Texte libre

Je t’ai déjà dit « si ça sonne trop engagé tu peux changer d’appel »

Qui aurait cru que la production me demanderait un rappel

Je n’ai pas atteint la finale, mais j’ai atteint le cœur du public

Il n’y a personne d’irremplaçable, mais ma saveur est unique

À ceux qui souhaitaient mon retour, je vais leur donner raison

J’avais trop de choses à dire pour faire une seule saison

Je n’ai pas changé depuis l’an passé, mais en guise de précision

Je ne parle pas de chorégraphie quand je valorise les prises de position

J’ai des idées à défendre fait que je rap contre la culture du vide

Contre ceux qui pensent qu’ils peuvent me battre juste parce qu’ils rappent plus vite

On dirait presque que je manifeste, ça devient thérapeutique

Défendre les droits des moins privilégiés m’empêche d’être apathique

On devrait pouvoir apprendre les langues autochtones à l’école

Apprendre une histoire qui ne camoufle pas nos crimes de l’époque

C’est inexcusable comme le manque d’accès à l’eau potable

Comme le rôle des pensionnats ou la mort de Joyce à l’hôpital

On souhaite que les migrants deviennent fiers d’être Québécois

Mais le projet de loi 21 peut donner le goût de lever les voiles

Les opioïdes font des ravages au sein de notre jungle urbaine

Le fentanyl tue, les toxicomanes ne sont pas au bout de leurs peines

Parlant de peines, j’ai une pensée pour ceux qui en purgent une

Les conditions de détention en tant de pandémie me répugnent

Autant que chasser les sans-abris de leur abri de fortune

Tout ça pour répondre aux besoins d’un quartier qu’on importune

Isolés derrière nos écrans on se déconnecte d’la famille

Il va falloir revoir notre définition de la danse en ligne

Bref c’est pour la justice que je tire les flèches de mon arc

J’ai tellement de sujets à exploiter, on dirait que j’suis monarque