Texte libre

Le rap c’est mon élément

Il fut un temps je disais « et que c’est long! »

Pour voir du gros progrès... maintenant j’suis excellent

J’excelle en long et en large comme un shirt très long

À date, j’respecte les échéances donc j’ai gravi les échelons

L’échelle en question fait qu’en étant acharnant et achalant

L’achalandage des bars fait que j’les découpe comme une hache

Alors qu’avant, ça m’achalait!

Les chialeurs pensaient qu’j’étais nonchalant

Pourtant j’étais seul quand, pour être inspiré, j’prenais des marches à l’ombre

Cacher le temps est mon présent, l’futur est sans précédant

C’est dans l’salon muni d’mon stylo que j’prépare mes antécédents

Cela explique l’excès d’encre, je garde toutes les lignes même l'excédent

Je pourrais tout écrire sur les murs et ne jamais penser que c’est dense

Pis vous pensez que vous alliez m’suivre

J’suis sur une autre planète qui

N’est pas la vôtre, j’vous avertis

Tu kiff les gros schémas de rimes

Glisse des mots, la navette file

J’suis le nouveau satellite

Si tu me regardes pis que t’aimes ça, t’es lit!

Pis vous pensez que vous alliez m’suivre

J’suis sur une autre planète qui

N’est pas la vôtre, j’vous avertis

Tu kiff les gros schémas de rimes

Glisse des mots, la navette file

J’suis le nouveau satellite

Si tu me regardes pis que t’aimes ça, t’es lit!