Texte libre 2

Un coup de foudre à la première écoute

Tout a commencé quand j’ai pesé sur play

Tu m’as donné un coup d’pouce pour surmonter mes doutes

Des mauvais coups pis des démons, j’en ai plus qu’une couple

Toujours en train de me la couler douce

Toi t’es plus du genre à me donner des coups d’pied d’in foufs

Il faut se retrousser les manches pour se serrer les coudes

Tu m’as appris que si j’voulais faire du bread, j’suis mieux de manger mes croûtes

Tu m’as toujours dit : le rap c’est la cigale et la fourmi

Pour se rendre à la fontaine y a pas de raccourci

On travaille tout l’temps même passé les douze coups de minuit

Pour tirer un trait, il nous faut plus qu’un coup de fusil

Mais quand même, tu m’as tiré droit au cœur

J’te donne tout c’que tu veux à part mes droits d’auteur Tu m’aides à faire le vide, m’exprimer quand j’vis trop d’pression

Quand je n’ai pas bonne mine, un petit coup d’crayon

HB ou stylo à bille dans mes cahiers Canada

Les feuilles sont mobiles tout l’temps, la plume reste en mouvement

Pas baisser les bras, j’rappe en faisant des Kaméhaméha

Salut à maman pis un p’tit sourire pour les caméras

J’brise le quatrième mur sur un quatre temps

Un coup d’éclat, parler de rap, pour parler de toi

Sens-tu mon cœur sur tes beats, chaque battement

Fenêtre sur le monde en même temps, t’es une porte d’échappement

Ça va faire près de 50 ans que ton histoire marque les pages

Depuis tes débuts dans la cave sur la Sedgwick Ave

DJ Kool Herc qui scratche, Coke La Roke qui parle

Les tables qui tournent comme la tête de tout l’monde qui passe

Par speaker ou écouteur, plusieurs entendent leurs rêves

Venus jeter un coup d’œil pas juste pour tendre l’oreille

Les miens se mettent en marche et commencent à prendre pied

Coup de théâtre à chaque fois que je pèse play

J’aime le rap pis c’est important de le dire

J’espère que chaque mot est ressenti

On dit que l’amour, c’est l’essentiel

J’te donne des fleurs pendant que tu peux encore les sentir