Texte libre 2

J'suis dans mon atelier, il regorge de savoir-faire

J'travaille ma calligraphie, parce que ça forge le caractère

J'ai des fournitures spéciales, j'ai des outils, du métal

Ce coup-ci j'ai aussi le souci du détail

You know the drill, mes vices ne sont pas cachés

Mes caps d'acier maganés ont travaillé d'arrache-pied

Et j'ai fait preuve de courage

Dans mon livre à moi, j'mets du coeur à l'ouvrage

J'y sculpte des paroles qui sont tristes et tragiques

Et parfois tranchantes comme une scie mécanique

Ou comme un exacto, step up le niveau comme un escabeau

Pour cogner des clous, y faudrait être marteau

J'ai une mélodie en construction pour que vous chantiez

Et pour que vos esprits, vous les ouvriez Mais la musique, un jour ou l'autre il faut y faire face

Ce jour-là j'vais fouler les planches avec le clou du spectacle

Ça vient d'me frapper comme un deux par quatre

J'ai plus de fun avec les mots qu'avec les jeux d'arcade

J'ai construit des textes qui maintenant auraient besoin de rénovation

Quelques rimes et métaphores en guise de décoration

Y a rien de permis, d'interdit

Mais j'en rajoute une couche quand le vernis est terni

J'aime écrire en attisant la honte, la peur

Pour pas devenir l'artisan de mon malheur

Alors on fonce. Non, nous n'allons pas reculer

Je sais que toi aussi t'en aurais long à raconter

Long, long comme un galon à mesurer

Mais si tu dis ta vérité, ben les gens vont pas te juger

Continuez, tant que le travail n'est pas abouti

Et peu importe c'que la prof a vous dit

T'es pas obligé d'accepter son offre à tout prix

C'est toi qui choisis c'que tu mets dans ton coffre à outils